Archive pour avril 2014

STAR WARS VII : LE CASTING ENFIN DEVOILE !

Star-Wars1-480x279

Le casting du prochain épisode de la saga Star Wars a enfin été dévoilé ! Tous les « historiques » seront là (malgré leur âge avancé !!!) : Harrison Ford, Carrie Fisher, Mark Hamill, Anthony Daniels, Peter Mayhew et Kenny Baker …Ils seront épaulé par : John Boyega, Daisy Ridley, Adam Driver, Oscar Isaac, Andy Serkis, Domhnall Gleeson et Max von Sydow. Le réalisateur, comme prévu, sera J.J. Abrams . Il s’occupera aussi du scénario aux côtés de Lawrence Kasdan (scénariste qui a participé à l’écriture de L’Empire contre-attaque). La musique, sans surprise, sera écrite par John Williams (déjà Star Wars ! et Les Dents de la mer, Indiana Jones, Superman, E.T. l’extra-terrestre, Jurassic Park ,Harry Potter).

Le tournage va commencer bientôt…Il nous faudra attendre le 18 décembre 2015 pour voir le résultat !!

star_wars

Une image du casting avec JJ Abrams au milieu discutant avec Harrisson Ford

Publicités

PIXIES – INDY CINDY

??????Le nouveau disque des Pixies sort aujourd’hui… Et c’est un évènement puisque ce groupe n’avait pas sorti de nouvel album depuis vingt ans… Les « papies » du rock sont de retour ! Et malgré une crainte justifiée d’une nostalgie certaine après toutes ces années c’est plutôt un vent de fraîcheur qui nous frappe dès le premier morceau… A l’image de « Green and Blues », mis en images avec la mer et l’espace, le tout sur fond de surréalisme tranquille ! C’est donc avec un grand plaisir que l’on retrouve ce groupe phare des années 80, avec ces chansons peut-être moins « tubesques » qu’auparavant mais tout de même assez « rock and roll »…

 

PARQUETS COURTS – SUNBATHING ANIMAL – SINGLE – EN ATTENDANT L’ALBUM…

Sunbathing-Animal-video-608x341

Voici donc Parquet Courts, les rockers  de Brooklyn de retour…Il nous propose aujourd’hui un premier extrait de leur prochain album, prévu le 2 juin prochain… Toujours de l’énergie, toujours du rock… Le clip est curieux: un plan-séquence d’un chat  au soleil, « Sunbathing animal » ? Rendez-vous le 2 juin !

XIII MYSTERY – LE STORYTELLING DES PERSONNAGES DE LA BD XIII

la_mangousteXIII Mystery est une série de bandes dessinées dérivée de la série XIII. Supervisée par Jean Van Hamme, elle est constituée d’albums one shot confiés à des équipes artistiques différentes et mettant en exergue le parcours individuel des personnages de la série originale, préalablement ou parallèlement à l’intrigue principale.

On regrette évidemment le dessinateur vedette de la série, Jean Van Hamme, mais dans l’ensemble ces variations autour de XIII sont de vrais réussite pour las amateurs de la série… A conseiller aux fans du tatoué XIII !! Pour l’instant, j’ai lu les cinq premiers albums :

Tome 1 : La Mangouste (2008)

  • Scénario : Xavier Dorison
  • Dessin : Ralph Meyer

Longtemps avant d’être un redoutable tueur à gages, celui que l’on connaît sous le nom de la Mangouste était un orphelin apprenti menuisier dans la zone soviétique de l’Allemagne occupée. L’intervention d’un « nettoyeur » alors que des soldats de l’Armée rouge rudoyaient son patron et saccageaient sa boutique décida de la vocation du jeune Schreiner. Contraint à l’exil après l’arrestation du menuisier, accusé à tort du meurtre des soldats russes, il émigra aux États-Unis où il dut se résoudre à exécuter des meurtres commandités pour soudoyer les geôliers est-allemands et atténuer ainsi les conditions de détention de son père de substitution.

Il prit rapidement goût à sa nouvelle activité et au train de vie qui l’accompagnait, devenant un expert dans son domaine. Jusqu’au jour où il fut embauché pour abattre le président William Sheridan…

Tome 2 : Irina (2009)Irina

  • Scénario : Éric Corbeyran
  • Dessin : Philippe Berthet

Pensionnaire d’un orphelinat en Biélorussie, Irina s’enfuit après la disparition de sa meilleure amie. Capturée par le KGB, elle est finalement recrutée par celui-ci et devient une redoutable tueuse. Mais elle n’a de cesse de retrouver l’assassin de sa meilleure amie. Irina est envoyée à Washington où elle rencontre Jessica Martin et la Mangouste.

Irina Svetlanova est apparue dans Treize contre Un, Le Jugement, Secret Défense et Le Dernier Round.

little_jTome 3 : Little Jones (2010)

  • Scénario : Yann
  • Dessin : Éric Henninot

Pas facile d’être Noir dans le ghetto de Chicago, à la fin des années 60, entre le racisme des Blancs et le radicalisme des Black Panthers. Certains, pourtant, cherchent une troisième voie. C’est le cas du major Wittaker, héros du Vietnam et fils du grand pasteur Martin Calvin X. La petite Jones, jeune orpheline débrouillarde, s’accroche à lui comme une sangsue car elle ne veut pas tomber dans les mêmes pièges que son frère Marcus, qui accomplit de sales boulots pour le compte des Black Panthers. Pour Jones, son avenir est tout tracé : elle a décidé de rejoindre l’armée….

colonel_amosTome 4 : Colonel Amos (2011)

  • Scénario : Alcante
  • Dessin : François Boucq

Nom de code : « Dovev », c’est-à-dire « murmure » en hébreu. C’est tout ce que les services de contre-espionnage connaissent de l’espion qui vient d’entrer en action aux États-Unis sur l’ordre du Mossad, les légendaires services secrets israéliens. Apparemment, ceux-ci s’intéressent de près aux activités de Frank Giordino, le patron de la CIA à la réputation sulfureuse. L’enquête étant au point mort, le président Sheridan charge Samuel Amos d’en reprendre la direction…

 

Tome 5 : Steve Rowland (2012)rowland

  • Scénario : Fabien Nury
  • Dessin : Richard Guérineau

Steve Rowland est une brillante recrue des SPADS, une unité militaire d’élite. Mais il est aussi le numéro XIII, treizième homme d’une conspiration politique aux objectifs terrifiants. Obéissant aux ordres, il a abattu le président des États-Unis. Il est ainsi entré dans l’Histoire… mais dans cet album, c’est son histoire qui nous est racontée. Celle d’un petit garçon qui, entre un père violent et raciste et une mère perdue et alcoolique, devient un homme impitoyable… malgré Kim. À moins que ce ne soit à cause d’elle ?

 

 

 

 

GUILLAUME CANET – BLOOD TIES

blood_tiesAprès « Les petits mouchoirs« , monument d’ennui (!), Guillaume Canet a changé de continent et de style pour son nouveau film « Blood Ties ». De la chronique chorale il passe à un thriller / policier qui se passe à New York. « Blood Ties », les liens du sang, car c’est bien de cela dont il s’agit, des relations tumultueuses entre deux frères, l’un truand, l’autre policier…

New York, 1974. Chris, la cinquantaine, est libéré pour bonne conduite après plusieurs années de prison pour un règlement de compte meurtrier. Devant la prison, Frank, son jeune frère, un flic prometteur, est là, à contrecœur. Ce ne sont pas seulement des choix de « carrières » qui ont séparé Chris et Frank, mais bien des choix de vies et une rivalité depuis l’enfance. Leur père Léon, qui les a élevés seul, a toujours eu pour Chris une préférence affichée, malgré les casses, la prison… Pourtant, Frank espère que son frère a changé et veut lui donner sa chance : il le loge, lui trouve un travail, l’aide à renouer avec ses enfants et son ex-femme, Monica. Malgré ces tentatives, Chris est vite rattrapé par son passé et replonge. Pour Frank, c’est la dernière des trahisons, il ne fera plus rien pour Chris. Mais c’est déjà trop tard et le destin des deux frères restera lié à jamais. (Allociné)

Sur cette trame très classique, Canet réalise un polar de bonne facture s’appuyant sur une distribution exceptionnelle : Clive Owen, Billy Crudup, Marion Cotillard, Mila Kunis, James Caan, Matthias Schoenaerts…. Le film est un remake d’un film  de 2008,  « Les liens du sang »; Guillaume Canet a transposé l’action dans les années 70 qu’il a parfaitement restitué.

Depuis Caïn et Abel, depuis bien longtemps donc, les histoires de frères antagonistes sont légion, en voici donc une de plus qui se laisse voir sans déplaisir. Sans enthousiasme non plus, la réalisation manquant parfois d’énergie… Seul point commun avec son précédent films : la tendance de ce réalisateur à la sensiblerie (ah faire pleurer Marion Cotillard) qu’il confond souvent avec la sensibilité…

MARK KNOPFLER LIVE – A NIGHT IN LONDON –

KNOPFLERLe dimanche c’est concert : après Queen,  après The Doors après les Pink Floyd et après The Wall, aujourd’hui Mark Knopfler.

Pour moi, Mark Knopfler est un des meilleurs guitaristes de tous les temps… D’abord avec Dire Straits puis en solo, il a enchanté et enchante toujours nos oreilles… Je l’ai vu, il y a quelques années, sur la scène du Zénith à Toulouse et j’avais été impressionné par sa virtuosité… Pas moins d’une dizaine de guitares lui était nécessaire pour son concert !  J’ai retrouvé pour vous un de ses premiers concerts en solo  « A Night in London ». Pour bien commencer ce dimanche pluvieux !!

  1. « Darling Pretty » – 5:39
  2. « Walk of Life » – 5:21
  3. « Imelda » – 5:50
  4. « Father and Son » – 3:23
  5. « Golden Heart » – 4:53
  6. « Rüdiger » – 7:17
  7. « Cannibals » – 7:07
  8. « Je Suis Désolé » – 7:23
  9. « Last Exit to Brooklyn » – 2:16
  10. « Romeo and Juliet » – 7:49
  11. « Done with Bonaparte » – 5:08
  12. « A Night in Summer Long Ago » – 5:46
  13. « Brothers in Arms » – 8:30
  14. « Going Home » – 5:02
  15. « Are We in Trouble Now » – 6:03
  16. « Gravy Train » – 7:15

JEAN-LOUIS AUBERT – LES PARAGES DU VIDE – HOUELLEBECQ EN CHANSONS …

Cover album JLALes mots de Houellebecq, la musique de Jean-Louis Aubert, une rencontre étonnante qui aurait pu susciter l’ennui… Mais non, bien au contraire, c’est une réussite rare que cet album de poésies de Michel Houellebecq mises en chanson par le guitariste et chanteur de Téléphone… Un album fait de douceur, de tendresse et de tristesse..

L’étincelance du texte est toujours magnifiquement mise en valeur par la musique. (oui, je sais, le mot « étincelance » n’existe pas » !!!). On passe un moment hors du temps à l’écoute de ce disque, hors du temps et en apesanteur, un moment rare et si éloigné de tout ce que l’on entend tous les jours…

A vous de juger grâce aux extraits ci-dessous et le texte de la chanson « Ce sera toi » que j’adore…

CE SERA TOI

Au fond j’ai toujours su
Que j’atteindrais l’amour
Et que cela serait
Un peu avant ma mort.

J’ai toujours eu confiance,
Je n’ai pas renoncé
Bien avant ta présence,
Tu m’étais annoncée.

Voilà, ce sera toi,
Ma présence effective,
Je serai dans la joie
De ta peau non fictive

Si douce à la caresse,
Si légère et si fine
Entité non divine,
Animal de tendresse.

Voilà, ce sera toi,
Ma présence effective,
Je serai dans la joie
De ta peau non fictive

Si douce à la caresse,
Si légère et si fine
Entité non divine,
Animal de tendresse.