MONTSERRAT CABALLE EST MORTE ! RIP

Vu d’ici, l’hommage médiatique à Charles Aznavour est apparu démesuré, disproportionné… Et pour moi qui ne suis pas un grand fan du chanteur, je peux dire un peu ridicule… Par contre la mort de Montserrat Cabballé passe quasiment inaperçue ! Elle fut une grande chanteuse lyrique…

Surnommée « La Superba » (« la superbe ») en raison de sa technique, de sa longueur de souffle de l’amplitude et des nuances (notamment pianissimi) de sa voix, elle est célèbre pour ses interprétations du répertoire belcantiste et notamment des rôles de Rossini, Bellini, et Donizetti.(Wikipedia)

En son honneur, de Los Angeles (*) un hommage musical : Montserrat Caballé et Freddie Mercury

(*) De Los Angeles, car je termine un road trip aux USA…

http://www.walkinthewildwest2018.wordpress.com

 

Publicités

F.A. NEF – DEUXIÈME SÉQUENCE – RETOUR VERS LE PASSÉ…

deuxieme_sequenceF.A. Nef nous avait surpris (agréablement !) avec son premier roman, « Première Séquence » où l’on suivait, avec passion, les aventures de « correcteurs » du passé… Ici, on retrouve les ingrédients qui faisaient la qualité du premier opus. D’abord, la dystopie dans un futur pas très éloigné de notre présent.. Ensuite le voyage dans le temps que pratique les « correcteurs », élite de la société, qui « réparent » les erreurs de l’histoire. Dans ce deuxième roman, cette deuxième séquence nous réserve bien des surprises… On y retrouve le style particulier de l’auteure qui mêle habilement roman choral et roman de science-fiction… Les personnages prennent de l’épaisseur  tout au long du roman et l’héroïne, Eve, se révèle une redoutable aventurière… Pour ne pas trop dévoiler l’intrigue, je vais me contenter de vous donner le résumé de la quatrième de couverture :

Eve entreprend une nouvelle mission, plus dangereuse, plus mystérieusebet semée d’embuches, à travers le temps et l’espace. Biendécidée à aider son ami, elle risque sa carrière voire même sa vie pour éluciderun mystère qui prend racine dans la Mongolie du XIXème siècle.

Amour, aventure et retournements de situation sont au programme de ce deuxième opus de la saga SEQUENCES. L’occasion d’en apprendre davantage sur le mission des correcteurs; et plonger au plus profond de la station Athéna.

Un roman à recommander aux amateurs de science-fiction et aux autres aussi ! Car, une fois commencé, on ne lâche plus ce livre qui se révèle passionnant de bout en bout. La dernière page lue, on abandonne avec nostalgie Eve, cette héroïne paradoxale.

Mais la toute fin du livre nous laisse un grand espoir : il y aura, à n’en pas douter, une Troisième Séquence que l’on attend avec impatience.

Pour lire ce lire, il faut le commander sur Amazon en cliquant ICI ...

FRANCE GALL NOUS QUITTÉ … RIP …TOUT POUR LA MUSIQUE…

Triste nouvelle pour ce dimanche pluvieux… France Gall est morte… Et disparait avec elle une grande dame de la chanson, de la culture, de l’engagement..

Des ritournelles troussées par Gainsbourg (les sucettes à l’anis !) aux chansons de Michel Berger, elle aura traversé avec brio plusieurs décennies…. Avec la comédie musicale Starmania comme point de basculement entre ces deux périodes.

France Gall a disparu mais pas ses chansons et il nous restera la nostalgie en écoutant toutes ces pépites : « Il jouait du piano debout, « Résiste », « Débranche », « Ella, elle l’a », « Si maman si », « Cézanne peint », et cette chanson écrite lors de la mort de Daniel Balavoine, tellement d’actualité aujourd’hui : « Evidemment ».

EXPOSITION IRVING PENN – GRAND PALAIS – PARIS

progsitepenn_0

La ronde des expositions continue… Il faut dire qu’à Paris, on n’a que l’embarras du choix (contrairement à Toulouse !!). Et curieusement après le Whitney Museum pour le Pop Art et le MoMa à la Fondation Vuitton, c’est le Met (le Metropolitan Museum) de New York qui co-organise cette exposition de photographies d’Irving Penn. En voici la présentation sur le site du Grand Palais :

L’année 2017 célèbre le centenaire de la naissance d’Irving Penn, l’un des plus grands photographes du XXe siècle. En partenariat avec le Metropolitan Museum of Art de New York, le Grand Palais rend hommage à cet artiste talentueux, célèbre pour ses photographies de personnalités majeures telles que Pablo Picasso, Yves Saint Laurent, Audrey Hepburn, Alfred Hitchcock, etc. Son travail se caractérise par une élégante simplicité et une rigueur remarquable, du studio jusqu’au tirage auquel Penn accorde un soin méticuleux. Resté fidèle à la photographie de studio, il crée, dans chaque portrait, une véritable intimité avec son modèle, qui constitue la signature d’Irving Penn.

Cette exposition est organisée par le Metropolitan Museum of Art et la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, en collaboration avec The Irving Penn Foundation.

Une exposition très intéressante car elle permet d’embrasser, dans un ordre chronologique, toute l’œuvre de ce grand photographe, des photos de mode et de célébrités réalisées pour Vogue jusqu’à des travaux beaucoup plus personnels (des nus, des natures mortes, des paquets de cigarettes détruits (!)).

Exposition Irving Penn – Grand Palais -Paris – Jusqu’au 29 janvier

 

 

EXPO LE MOMA A PARIS – FONDATION LOUIS VUITTON

LE-MOMA-A-PARISAprès le Pop Art hier, on reste à New York avec le Moma, le Museum of Modern Art. le musée de New York étant en travaux, 200 œuvres (parmi les plus essentielles) ont été prêtées à la Fondation Louis Vuitton. On y retrouve donc tous les artistes majeurs du « Modern Art », de Warhol à Lichtenstein, de Matisse à Mondrian.

« Etre Moderne. Le MoMA à Paris » présente un grand éventail d’œuvres acquises par le MoMA au fil des décennies, depuis les premiers grands mouvements de l’art moderne jusqu’aux œuvres numériques les plus récentes, en passant par l’expressionnisme abstrait, le minimalisme et le pop art.

Le lieu se prête magnifiquement à cette exposition et on se promène de salles en salles avec un réel bonheur… On laisse même son empreinte sur un mur, un employé du musée mesurant les visiteurs et marquant sa taille au feutre sur le mur du musée… Comme lorsque l’on mesure les enfants à la maison ! Un témoignage du temps qui passe…

Le sous-titre de cette exposition est « Etre moderne… », on ne pouvait trouver mieux !!

Exposition « Etre moderne : le MoMa à Paris » – jusqu’au 5 mars 2018 – Fondation Louis Vuitton – 8 Avenue du Mahatma Gandhi, Paris 16ème

EXPOSITION « POP ART » – MUSEE MAILLOL PARIS

pop_art

En ce premier jour de l’année, une exposition très intéressante au Musée Maillol à Paris. Elle regroupe des œuvres du Whitney Museum de New York rassemblées sous la dénomination de « pop art ».  En voici la présentation par le site du musée :

Initiée par la célèbre sculptrice et mécène Gertrude Vanderbilt Whitney (1875-1942), la collection du Whitney Museum of American Art de New York offre une véritable anthologie de l’art américain du XXe siècle et XXIe siècle, dont des pièces maîtresses du « Pop Art » : peintures, sculptures, sérigraphies…

Des figures majeures du mouvement Pop Art, Robert Rauschenberg et Jasper Johns, aux sculptures et toiles monumentales de Claes Oldenburg, Tom Wesselmann, James Rosenquist et Alex Katz, en passant par les sérigraphies d’Andy Warhol, les peintures de Jim Dine et de Roy Lichtenstein, l’exposition présente une soixantaine d’oeuvre du Pop Art américain de l’après-guerre, du début des années 60 à la fin des années 70. Si l’exposition convoque ses plus grands représentants, elle va également permettre de découvrir des artistes américains moins connus en France (George Segal, Rosalyn Drexler, May Stevens, John Wesley…) et d’apprécier la diversité des techniques employées.

Le  terme « pop art » est peut-être un peu abusif et regroupe finalement des artistes très divers Cela n’empêche que la visite est passionnante et permet de découvrir de nouvelles œuvres du Witney Museum A découvrir pour les parisiens ou ceux qui ont la chance d’y passer un moment.

Cette exposition est ouverte jusqu’au 21 janvier au Musée Maillol, rue de Grenelle à Paris

 

BONNE ANNEE !! UN PETIT CADEAU POUR PASSER EN 2018…

Et voilà… L’année 2017 s’est terminé… et comme par hasard, l’année 2018 est arrivée !!! En espérant une année joyeuse et pleine de (bonnes) nouveautés culturelles… déjà se profile un nouveau film de science-fiction de Steven Spielberg… Rien n’est perdu !

Pas de bilan de 2017 ici, dommage car Quincaille a été un peu trop absent cet année… Et ce n’est pas la mort d’un chanteur réac et ringard qui l’a ramené au clavier !!

Alors pour commencer 2018, je vous fais un cadeau ; une découverte toute récente et enthousiasmante : Eddy de Preto. Un chanteur français moderne et original, surement pas réac et ringard, lui..

Alors avec ce titre de circonstance « Fête de trop », inondez les enceintes du premier de l’an…

Et ce titre vous a plu, je ne recule devant aucun effort, et je vous conseille ce deuxième titre ‘Kid ».