CHUCK BERRY EST MORT A 90 ANS … LE ROCK ROLL EST EN DEUIL..

Chuck Berry est mort… Comme toutes les légendes, on ne savait plus bien si il était encore vivant…

Charles Edward Anderson Berry, dit Chuck Berry, né à Saint-Louis (Missouri) le 18 octobre  était un guitariste, chanteur, auteur-compositeur américain et un des pionniers de la musique rock‘n’roll.

Avec les chansons comme Maybellene (1955) , Roll Over Beethoven (1956), Rock and Roll Music (1957) et Johnny B. Goode (1958), Chuck Berry a développé le « Rhythm & Blues » de son temps en y apportant des éléments distinctifs de ce qui deviendra le « Rock’n’Roll » .

Son plus grand tube « Johnny B. Goode » a été repris par de multiples artistes…

Alors RIP, Chuck, nous, on écoute du rock, du vrai !!

PAULA HAWKINS – LA FILLE DU TRAIN – SUSPENSE FERROVIAIRE…

Tout d’abord, il faut dire qu’il est très difficile de définir le genre précis de ce roman… Esr-ce un roman policier classique où l’on traque le coupable ? Est-ce un thriller où l’on tente d’échapper à un tueur particulièrement sadique ? C’est un peu des deux mais c’est surtout un formidable exercice d’écriture, un peu vain, mais formidable ! En effet, dès le début l’auteur prend un malin plaisir à brouiller les pistes… Elle nous présente l’histoire façon puzzle (!!!), les chapitres se succédant dans une sorte de cyclone littéraire…Le point de vue du narrateur change donc à chaque division du livre, trois « héroïnes », Rachel, Megan et Anna se succédant pour raconter un moment, une action, une scène.  La narration chronologique est aussi explosée et demande une attention soutenue… L’histoire est finalement assez classique :

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Bizarrement,  on est immédiatement séduit par cette forme de récit… je dis bizarrement car on a du mal à cerner ce qui séduit dans cette écriture… On est séduit et on a du mal à lâcher ce livre, une fois que l’on a commencé… On sera un peu déçu par la fin du livre et la révélation du coupable… Mais ce qui restera de cette lecture, ce sera finalement le portrait, très réussi, de ces trois femmes, Rachel, Megan et Anna, trois figures, trois caractères, différentes et semblables dans leur lutte contre une société patriarcale…

 

LA REPRISE DU DIMANCHE – JULIEN DORE – MOI, LOLITA

Encore Julien Doré… Mais quand on parle de reprises, on ne peut ignorer celle-ci… C’était lors de l’émission « Nouvelle Star », il y neuf ans… Julien Doré était encore inconnu, mais n’allait pas les rester longtemps.. Grâce d’ailleurs, entre autres, à cette reprise du tube d’Alizée…

Ah, au fait, le jeu peut-être interactif… N’hésitez pas à me proposer votre reprise préférée en commentaire… j’en parlerai dans une futur post…

VANESSA PARADIS & OREN LAVIE – DID YOU REALLY SAY NO – CLIP

Vanessa Paradis, de retour, en chanson ! En chanson et en duo avec le chanteur israélien Oren Lavie. Peu connu en France, il va sortir son deuxième album, « Bedroom Crimes », en mai prochain.

Encore peu connu en France, Oren Lavie est un artiste touche-à-tout et à l’âme nomade, passé par Berlin, New-York et vivant actuellement à Tel Aviv. A la fois auteur, compositeur, producteur, metteur en scène, auteur et réalisateur de clip, Oren a sorti un premier album en 2009.

Le clip est magnifique, la musique envoutante, à écouter et regarder pour bien commencer le week-end…

 

LA REPRISE DU DIMANCHE – MAXIME LE FORESTIER & VANESSA PARADIS – COMPLAINTE DU PHOQUE EN ALASKA

phoqueAh la nostalgie ! Comme le disait Signoret, elle n’est plus ce qu’elle était… Mais, elle m’a envahi lorsque j’ai vu le concert des Enfoirés, vendredi soir… Le niveau a tellement baissé, plus ou pas d’émotion.. Alors j’ai repensé à cette reprise de Beau Dommage, un groupe canadien, par Vanessa Paradis et Maxime Le Forestier… « Complainte du phoque en Alaska » qui raconte une belle histoire d’un phoque…. en Alaska !!! C’était en 1995 !!!

Il rêve à Chicago, à Marilyn Monroe
Il voudrait voir sa blonde faire un show

C’est rien qu’une histoire, j’peux pas m’en faire accroire
Mais des fois j’ai l’impression qu’c’est moi
Qui est assis sur la glace les deux mains dans la face
Mon amour est partie puis j’m’ennuie

Ça vaut pas la peine
De laisser ceux qu’on aime
Pour aller faire tourner
Des ballons sur son nez
Ça fait rire les enfants
Ça dure jamais longtemps
Ça fait plus rire personne
Quand les enfants sont grands

DONNA LEON – MORT EN TERRE ÉTRANGÈRE – SUSPENSE A VENISE…

mort-en-terre-etrangereMort en terre étrangère (Death in a Strange Country, dans l’édition originale en anglais) est un roman policier américain de Donna Leon publié en 1993. C’est le deuxième roman de la série mettant en scène le personnage de Guido Brunetti, le commissaire vénitien, enquêteur hors pair….

Comme toujours chez Donna Leon (écrivaine américaine qui vit à Venise), la Cité des Doges tient lieu de décor au roman… Elle est même plus que le décor, elle est un personnage du livre.

L’histoire semble classique mais ne l’est pas vraiment :

Le cadavre d’un jeune homme est repêché à l’aube dans un canal de Venise. Après examen du corps par le médecin légiste, tout laisse penser que le mort a été victime d’une agression crapuleuse, sans toutefois que le commissaire Guido Brunetti en soit convaincu. Il s’avèrera que la victime est un sergent médecin de l’armée américaine, stationné sur la base de Vicence, à une soixantaine de kilomètres de Venise.

Parallèlement, Brunetti est chargé d’enquêter sur un curieux cambriolage ayant eu lieu dans la demeure d’un riche homme d’affaires, sans qu’un lien puisse être fait entre les deux enquêtes, sauf dans l’intuition du commissaire.

Après le meurtre initial, d’autres victimes viendront compliquer la situation, tout en l’éclaircissant dans l’esprit de l’enquêteur, tandis que diverses strates de la société italienne sont impliquées dans un complot visant à la dissimulation d’un vaste trafic de déchets toxiques.

Un roman qui se lit avec grand plaisir et où le personnage du commissaire Brunetti prend de l’ampleur… Comme c’est le cas avec ces personnages récurrents, on aime à connaître ses goûts, sa famille, ses forces et ses faiblesses… La série de ses enquêtes comptant une vingtaine de titres, on peut lui donner facilement  rendez-vous pour une prochaine aventure !

LA REPRISE DU DIMANCHE – STEPHAN EICHER & THE WAILERS – NO WOMAN NO CRY

eicherUne reprise pleine de  surprises et d’une très grande qualité… Sur le plateau de Taratata, en 1997 (il y a presque 20 ans !) , Stephan Eicher reprend « No woman, no cry » une chanson de 1975 de Bob Marley; et pas avec n’importe qui ! Avec « The Wailers », le groupe de Bob Marley… On sent presque l’âme du grand Bob se poser sur la chanson… Et puis, vers la fin, des invités surprises arrivent, je vous laisse la surprise.. Séquence frissons assurée !!