Archive pour juin 2015

BENJAMIN BIOLAY – TRÉNET – UN MÉLANGE ÉTONNANT ET DÉTONNANT

BENJAMIN-BIOLAYUn disque, à priori étonnant… On pouvait penser les univers de Benjamin Biolay et de Charles Trenet assez éloignés à priori… Et pourtant… A l’écoute de ce disque où Biolay revisite une partie du répertoire de Trénet, on est enchanté… Plus qu’un hommage, Benjamin Biolay fait preuve d’inventivité, de créativité… Si le surnom de Charles Trénet était le » fou chantant », on peut dire sans se tromper que Biolay est un « fou enchanté » !! Et en prime, on a sur le disque un duo avec Vanessa Paradis, « J’ai ta main ». Biolay avait déclaré en parlant de  Trénet : «C’est l’inventeur de la chanson française», ce disque le confirme…

Publicités

RIP – OLDIES BUT GOODIES – MAGALI NOËL – FAIS MOI MAL JOHNNY!

magali-noelMagali Noël est et restera célèbre pour son interprétation de la chanson de Boris Vian « Johnny Fais moi mal », mais elle fut aussi l’égérie de Fellini dans plusieurs films (La Dolce Vita (1960), Satyricon (1969) et Amarcord (1973)). Pour lui rendre hommage je vous offre encore une fois « l’amour qui fait boum » !!!

MIKA – NO PLACE IN HEAVEN – FEU D’ARTIFICE POP !!

mikaCela fait maintenant 10 ans que Mika enchaîne les tubes et nous propose des ritournelles pop et joyeuses… Aujourd’hui il sort son quatrième album, « No place in heaven » qui est un véritable hommage à la pop des années 70… Un véritable feu d’artifice, visuel d’abord grâce à la pochette de l’album puis musical grâce  une succession de tubes en puissances ! Contrairement à ce qu’on pourrait croire, « No Place in Heaven » (Pas de place au paradis) n’a rien de triste. « C’est un titre assez joyeux », explique Mika : « C’est comme une déclaration de liberté. Ça me force à assumer un peu plus et à me confronter à la vie réelle sans avoir honte, sans demander la permission ».

Bref, un disque de circonstance, un disque pour l’été, un disque pour oublier l’actualité…

LE JOURNAL PIF REVIENT POUR L’ÉTÉ !! – RENDEZ-VOUS AVEC RAHAN, CORTO MALTESE , PLACID ET MUZO…

SuperPIFVoici le retour d’un journal emblématique ! Sous le nom de Pif Gadget, il a passionné des générations d’enfants (et leurs parents)… Lancé en 1969 par les Éditions Vaillant sous l’égide du PCF, le magazine jeunesse fut le phénomène d’édition le plus incroyable des années 1970-1980, flirtant parfois avec le million d’exemplaires. Quatre fois plus que Mickey, son rival le plus sérieux ! Militant et transmetteur de valeurs – humanistes et internationalistes –, novateur avec ses “gadgets” (“pois sauteurs du Mexique” et autres “pifises”); il a permis la découverte, entre autres, de Rahan, Gai Luron et de Corto Maltese. Et les dessinateurs : Goscinny, Gotlib, Mandryka, Uderzo et même Hugo Pratt…Cet été il ressort donc sous le nom de Super Pif ; 192 pages pour un peu moins de 6 euros : une bonne affaire !! Malheureusement, le gadget a disparu….Avec beaucoup de rééditions de BD, il nous fera replonger dans les années 70. Un autre « hors série » est prévu pour Noël et cette fois-ci il y aura un gadget….

CALEXICO -EDGE OF THE SUN – CALIFORNIE + MEXICO = CALEXICO

CALEXICOLe groupe Calexico vient de l’Arizona, au sud des Etats-Unis, près de la frontière mexicaine, l’origine du nom du groupe vient d’ailleurs de la ville de Calexico, une ville en Californie du Sud qui borde la frontière mexicaine… Et cela est loin d’être anodin lorsque l’on écoute leur musique… Comme géographiquement, ils sont au confluent des civilisations nord-américaines et latines, leur musique est le fruit de ce(s) mélange(s)… Un savant dosage de rock, de blues, de jazz, de country et de mariachi forme un cocktail très réussi…. Il faut rajouter une dose de musique planante et apaisante qui nous rappelle les années 70.

 

PETE DOCTER – VICE VERSA – LE FILM D’ANIMATION ATTEINT L’AGE ADULTE

vice_versaAu Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

Le génie (oui oui le génie !!) de Pixar est de partir d’un point de départ et d’exploiter de manière éblouissante tous les tenants et les aboutissements… Ici, cela aurait pu tourner au film larmoyant et classique sur la « pauvre petite fille » arrachée à son Minnesota natal… Mais non, pas du tout, tout le scénario, toute l’histoire ne laisse pas un moment de répit passant du rire à l’émotion sans transition… Les trouvailles visuelles, comme toujours chez Pixar, sont géniales, et arrivent à faire oublier qu’on regarde un film d’animation… Et si le film raconte le passage de l’enfance à l’adolescence d’une petite fille, « Vice Versa » marque pour le film d’animation son passage à l’âge adulte ! Un film à recommander à tous, petits et grands car chacun y trouvera son compte…

PALMA VIOLETS – DANGER IN THE CLUB – IT’S ONLY ROCK AND ROLL

palma_violetsVoilà un groupe que j’avais vu sur scène au Bikini dans le cadre du festival des Inrocks au Bikini, leur prestation avait été assez décevante… Une pâle copie des année 90… Aujourd’hui, ils sortent un nouvel album : « Danger in the Club ». Et il y a bien « Danger dans le Club » car le rock and roll est de retour !! Un rock and roll classique et nerveux et britannique… On ne peut pas s’empêcher de rapprocher les Palma Violets de leurs illustres aînés : les Libertines, Les Babyshambles et bien sûr  Pete Doherty… Une prestation beaucoup plus convaincante que le concert…

Alors pour se réveiller sous la torpeur caniculaire : une boisson glacée et du rock………