Archives de avril 2013

YVES MARCHAND & ROMAIN MEFFRE – THE RUINS OF DETROIT

detroit-book2L’apocalypse est-elle déjà     arrivée ? La crise économique qui perdure n’aurait-elle pas provoqué une sorte d’apocalypse dans certaines villes, dans les pays développés ? Et en Amérique du Nord, singulièrement à Detroit, une cataclysme ne s’est-il pas abattu sur la cité, rayant des quartiers entiers de la carte ?  C’est, en tout cas, ce que l’on pourrait penser à la vue des photos de deux jeunes photographes français, Yves Marchand et Romain Meffre, qui ont publié ce livre « The Ruins of Detroit ».

Des théâtres dévastés, des bureaux abandonnés, des maisons ruinées, des salles de classe désertées, des postes de police saccagés, des coffres de banque vidés, des églises détruites… Et tout cela, comme si les habitants, les usagers de ces lieux avaient du partir d’urgence, laissant sur place qui ses dossiers qui ses outils… Comme ce cabinet de dentiste qui semble avoir été évacué en urgence…

D’où cette idée de cataclysme, de catastrophe qui aurait accablé Detroit; tremblement de terre ou ouragan auraient pu avoir cet effet… mais non, cette calamité soudaine n’est due qu’à la crise économique et ses effets collatéraux : chômage, pauvreté, délinquance… Les photos de Marchand & Meffre rendent de manière poignante cette ambiance… Un très beau livre à voir, à méditer…

detroit06

detroit05

detroit10

detroit08

detroit18

detroit22

detroit28

Pour en voir plus : c’est ici !!

RIFF COHEN – A PARIS

riff-cohen-paris

Cela se confirme, l’année 2013 sera celle des découvertes  féminines !! Aujourd’hui Riff Cohen succède à Sky Ferreira, Fredrika Stahl, Alex Hepburn, Lisa Leblanc, Selah Sue

Cette jeune chanteuse israélienne vient de sortir un disque réjouissant : « A Paris ». Et quel bonheur dès la première écoute; dans ces temps brumeux, à tous les points de vue, cette chanteuse solaire nous apporte fraîcheur, humour et talent !

Les textes, écrits en collaboration avec sa mère, sont écrits en français ou en hébreu, toujours empreints de beaucoup d’humour… (« J’aime » ci-dessous)

Et que dire de la musique ? Un mélange détonnant de rock, de pop et de musique traditionnelle orientale . Un mélange culturel bienvenu et voilà une artiste que l’on pourrait classer dans la « world music » (bien que ce terme soit bien dévoyé!).

Déjà, les « connaisseurs » tentent de trouver des influences, des ressemblances àjaime cette artiste; on parle de Brigitte Fontaine ou Catherine Ringer (Rita Mitsouko) mais Riff Cohen est trop originale pour jouer à ce ce jeu des ressemblances; pour moi Riff Cohen n’est influencé que par…Riff Cohen !

Pour juger, écoutez les deux morceaux ci-dessous, et, j’en suis persuadé l’écoute vous procurera un plaisir jubilatoire.

Et que ce soit « A Paris » ou ailleurs « J’aime » Riff Cohen !!!

Son site internet !!

Son album n’est disponible, pour l’instant, que sous format digital;

il doit sortir au mois de juin de manière classique en CD et Vinyle !

MISCELLANEES – LES SERIES TELEVISEES

Capture d’écran 2013-03-29 à 10.50.24(4)Après les groupes de rock le 31 mars, les films le 7 avril, les chanteuses et chanteurs le 14 avril, les villes le 21 avril et avant les écrivains le 5 mai, voici aujourd’hui les séries télévisées.

Séries télévisées

1 – NYPD bluenypd_blue

USA- genre : policier – 1993-2005 – La vie quotidiennes des enquêteurs du 15ème district (fictif) de Manhattan.

2 – Les experts (Las Vegas – Miami – Manhattan)Les_Experts_(CSI)

USA  – genre : policier – 2000-en cours – Les enquêtes scientifiques de la CSI (Crime Scene Investigation).

3 – FBI portés disparusfbi-2

USA – genre : policier – 2002-2009 – Les enquêtes d’une équipe spécialisée du FBI dans la recherche des personnes disparues.

4 – Cold Case

USA – genre : policier – 2003-2010 – Chargée de rouvrir d’anciens dossier,  Lilly Rush, le personnage principal, enquête sur des meurtres jamais élucidés.

5 – Person of interest

USA – genre : policier, science-fiction – 2011-en cours – Une « machine » désigne des personnes dignes d’intérêt, parce qu’elles vont devenir victime ou assassin… Deux personnages tentent de corriger l’avenir….

6 – Heroes

USA -genre : fantastique –  2006-2010 – Partout dans le monde des femmes et des hommes se révèlent dotés de pouvoirs exceptionnels (télépathie, téléportation, régénérescence cellulaire…);  bons ou mauvais ils vont s’affronter et changer le monde…

7 – Lost

USA – genre : fantastique – 2004-2010 – Les survivants d’un crash d’avion tentent de survivre sur une île déserte où ils assistent à d’étranges phénomènes.

8 – Dark Angel

USA – genre : science-fiction – 2000-2002 – Après un cataclysme nucléaire qui  a renvoyé les USA au stade d’un pays sous-développé, Max (Jessica Alba) tente de retrouver ses compagnons mutants qui se sont enfuis avec elle, dix ans plus tôt.

9 – Friends

USA – genre : comique – 1994-2004 – 263 épisodes – 10 saisons – La vie quotidienne de 6 colocataires à Manhattan.

10 – Flashpoint

Canada – genre : policier – 2008-2012 – Une équipe d’intervention d’élite de Toronto intervient sur des opérations délicates telles que prise d’otages, alertes à la bombes…

* Exercice très difficile de classer ces 10 séries; et encore plus difficile de n’en conserver que 10 !! Pour le plaisir, en voici 10 autres qui auraient bien pu être dans cette liste… (dans le plus complet désordre !)

Nikita – The Shield – Weeds – Alias – Roswell – Les Envahisseurs – Cosmos 1999 – Les Sopranos – Esprits Criminels – New York 911…

Et une dernière que je regarde en ce moment (donc encore inclassable !!!) : Real Humans  série suédoise, en cours de diffusion sur Arte le jeudi soir, série de « science-fiction », très bien réalisée sur une société où les robots, utilisés dans toute la société, vont se révolter…

OMD (ORCHESTRAL MANOEUVRES IN THE DARK) – ENGLISH ELECTRIC

omd-le-groupe-annonce-un-nouvel-album-2013-english-electricHier, je vous parlais du voyage dans le temps à propos du livre de Stephen King, 22/11/1963. Aujourd’hui, je vous en propose un, mais un voyage dans le temps musical ; en effet Orchestral Manoeuvres in The Dark (OMD pour les intimes) sort un album, English Electric, qui nous propulse directement dans les années 80… Chacun se souvient en effet de leur tube « Enola Gay » sorti en 1980 , hymne de la new wave qui enchanta les soirées adolescentes avant de faire le bonheur des publicitaires ! (je ne résiste pas au plaisir de vous l’offrir ci-dessous pour vous le remettre en mémoire).

Dès la première écoute du premier morceau, on se rend compte que ces « Manoeuvres Orchestrales dans le Noir » sont toujours les mêmes, les années n’ont aucune prise sur elles.. Une électro-pop sympathique, des synthés « années 80, des clins d’œil à Krafwerk, que demander de plus ? ( à noter que le titre « Kissing The Machine » avait été co-écrit en 1981 par Omd et Karl Bartos, membre de Kraftwerk ).

Un album agréable à écouter, sans vrai tube, mais d’une qualité égale tout au long des morceaux; les amateurs apprécieront, les autres écouteront quand même…

LAX & DONALD WESTLAKE – PIERRE QUI ROULE (BD)

pierre_qui_rouleAprès « Shutter Island« , voici encore un autre roman policier en BD dans la série « Rivages Noirs » de Casterman.

Le dessin est de Lax, son style réaliste se prête bien à une histoire policière; Donald Westlake est un auteur américain de romans policiers; il a créé le personnage de John Dortmunder, héros d’une douzaine  de romans; c’est un « anti-héros », voleur souvent malchanceux; il travaille en équipe, plutôt de bras cassées… Il s’agit, ici, de l’adaptation se sa première aventure « Pierre qui roule » parue aux USA en 1970.

L’histoire est classique : John Dortmunder sort de prison, c’est un cambrioleur génial mais qui a la poisse… A sa sortie de prison, il retrouve un ancien complice, Andy Kelp qui lui propose aussitôt un nouveau « coup » : voler une énorme émeraude pour le compte d’un pays africain. Mais les choses ne se dérouleront pas comme prévues et la légendaire déveine de John sera au rendez-vous…

Une bande dessinée qui se lit rapidement mais qui ne laisse pas un grand souvenir… Heureusement l’humour noir sous-tend tout le récit et c’est le principal attrait de cette histoire…

STEPHEN KING – 22/11/63

Stephen-King-22-11-63

Tout le monde connaît le Stephen King, maître de l’horreur et de l’épouvante; chacun doit se souvenir d’un titre du « maître » qui l’a particulièrement    marqué :  Carrie, Le Fléau, Christine, Ça, Shining, La Ligne Verte, Dead Zone, Misery…

Mais ici, Stephen King ancre son récit dans l’histoire des USA et quel moment de l’histoire américaine… 22/11/63 : date de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy à Dallas ! Et bien sûr, tout de suite, cette question toujours restée sans réponse : assassin agissant seul ou complot contre le président ?

Nous sommes en 2011, un « banal » professeur de français, Jake Epping se lie d’amitié avec le tenancier d’un « diner », Al. Celui-ci paraît malade et son état empire très rapidement ; il propose alors à Jake une mission insensée : voyager dans le temps pour empêcher l’assassinat de JFK le 22/11/1963…

Il ne faut pas, ici, raconter la suite du livre, car cela serait frustrer et priver de l’intelligence du récit les futurs lecteurs…

Tout ce que l’on peut dire c’est que le voyageur du temps trouvera l’amour dans sa quête et que cela est peut-être le plus important…

page_derPas de fantastique ici ou de monstres ou de clowns assassins…. (bien que l’auteur se cite lui-même quand le héros se retrouve à Derry dans le Maine où sévit un tueur d’enfants qui se déguise en clown), pas de description de la « machine à voyager dans le temps » puis qu’il n’y en a pas dans ce livre… Non, le récit décrit la réalité, aussi bien celle de 2011 que celle du début des années 60. Et King, écrivain engagé, en profite pour nous parler de l’émancipation des noirs aux USA, d’écologie, de démocratie… Il nous dit aussi son amour pour ces années qui ont du être celles de son enfance et l’on sent une nostalgie certaine dans ses descriptions de la vie dans ce monde où Internet, les ordinateurs et la toute puissante télé n’existaient pas…

Quant au centre du récit, la préparation de l’assassinat de JFK par Lee Harvey Oswald; il est traité de manière très documenté et on a parfois l’impression de lire une biographie romancée de son assassin(tout ce qui est relaté par King est réel, il explique son souci du détail et ses recherches dans une postface). Sur la question centrale de l’assassinat ( complot ? Assassin solitaire ?), il tranche évidemment… mais je vous laisse découvrir son choix si vous lisez le livre…

Sans révéler la fin de l’histoire (magnifique et très touchante), on peut dire que ce livre, de plus de 900 pages, se lit comme un polar; les personnages secondaires sont nombreux et tous intéressants.

Pour moi un des meilleurs, sinon le meilleur livre de Stephen King car il arrive ici à nous passionner pour son histoire et son personnage central, à nous émouvoir et à nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page.

card-1963

LANA DEL REY – YOUNG AND BEAUTIFUL – B.O. GATSBY LE MAGNIFIQUE

lana-del-rey-the-great-gatsby-300x200

Gastby la Magnifique  : un film de Baz Luhrmann (Romeo & Juliet, Moulin Rouge) avec Leonardo DiCaprio, Tobey Maguire… Ce film fera  l’ouverture du Festival de Cannes 2013; la BO orchestrée par Jay Z comprendra des morceaux de Beyoncé, Fergie, Will.i.am, ou encore Emeli Sandé, Florence & The Machines…  et… et…  Lana Del Rey

En avant première (eh oui !!) la contribution de Lana, « Young & Beautiful » :