Archives de novembre 2016

LP – DEATH VALLEY – UNE VOIX EXCEPTIONNELLE

lp-death-valley-epUne belle découverte, vendredi soit, dans l’émission Taratata ! La chanteuse LP qui a interprété le titre « Lost On You », tiré de son EP « Death Valley ». Une présence incroyable et une voix hors-normes font de LP une chanteuse exceptionnelle.

Laura Pergolizzi dite LP, née le 18 mars 1981 à Huntington (États-Unis), est une auteur-compositrice-interprète américaine. Elle est d’origine italienne.

En 15 ans, LP a sorti 3 albums solo : Heart-Shaped Scar (2001), Suburban Sprawl & Alcohol (2004) et Forever Now (2014) qui n’ont pas le succès attendu.

Elle est plus connue dans le milieu musical pour avoir composé des chansons pour d’autres artistes : Cheers pour Rihanna (2010), The Beautiful People de Christina Aguilera entre autres.

En 2016, LP sort un EP de 5 titres intitulé Death Valley. Porté par le single Lost on You, le disque est un succès en Europe. Le 20 septembre elle a chanté pour la première fois dans une salle parisienne au Café de la danse.  Son nouvel album sortira le 9 décembre 2016.

Une chanteuse à suivre…

 

JONAS CUARON – DESIERTO – DES CLANDESTINS TRAQUÉS….

desiertoEn ces temps un peu gris, et je ne parle pas de la météo, voici un film coup de poing qui résonne en écho à l’actualité immédiate… Surtout à celle, américaine, de l’élection de Donald Trump et de sa volonté de construire un mur entre le Mexique et les Etats-Unis… Car c’est tout le début du film qui nous entraîne sur le calvaire d’un groupe de clandestins qui tente de passer la frontière mexicaine…

Désert de Sonora, Sud de la Californie. Au cœur des étendues hostiles, emmené par un père de famille déterminé, un groupe de clandestins  mexicains progresse vers la liberté. La chaleur, les serpents et l’immensité les épuisent et les accablent… Soudain des balles se mettent à siffler. On cherche à les abattre, un à un.

« Desierto » est à ranger dans la catégorie des films inclassables, mêlant habilement les poncifs de plusieurs genres cinématographique : le film d’horreur (les personnages meurent un à un et il n’en reste bientôt plus que deux…), le thriller car on ne respire pas du début à la fin, le film « politique » car, évidemment, ce n’est pas un hasard si l’action se situe à le frontière mexicaine…

Jonás Cuarón était le scénariste de Gravity en 2013, il réalise ici son premier film d’envergure… Il réalise un travail impeccable au service de cette histoire démentielle et accomplit  un défi encore plus grand et remarquable dans ce qu’il apporte au niveau du questionnement de l’homme, et ici d’un seul , dans sa capacité à développer une détermination sans bornes dans le but unique de tuer, d’éliminer ce qu’il considère selon lui, comme parasites ou indésirables… On reste scotché dans son fauteuil à observer cette violence, cette cruauté incarnée par le  chasseur (incroyable Jeffrey Dean Morgan). Triste illustration de cette Amérique xénophobe et armée jusqu’aux dents qui vient de gagner les élections…  Dans le rôle d’un migrant ( un des survivants !), on remarque Gael Garcia Bernal, excellent dans ce personnage atypique…. Le désert est aussi un « personnage » important du film, primordial même. Sidérant et magnifique, il est filmé de manière époustouflante…

La tension monte jusqu’à l’extrême fin du film… Et on reste un peu groggy à la sortie de ce désert, content de retrouver la civilisation urbaine….

Un film qui est passé un peu inaperçu au moment de sa sortie mais qui mérite une séance de rattrapage…

 

VIANNEY – JE M’EN VAIS – EN ATTENDANT L’ALBUM..

vianney

Vianney se prépare à sortir son nouvel album le 25 novembre… En attendant, en voici un premier extrait « Je m’en vais »… Dans la production française actuelle, il se démarque encore par la qualité de cette chanson tant au point de vue du texte que de l’orchestration… Vivement le 25 pour écouter la suite..

J’ai troqué mes clic et mes clac Contre des cloques et des flaques Un sac à dos pour oublier Qu’avant c’est toi qui me pesait Ce qui m’emmène, ce qui m’entraîne C’est ma peine, ma peine plus que la haine Oh ma route, oh ma plaine Dieu que je l’aime Et tournent, et tournent dans ma tête Les images du long métrage Où tu es belle et moi la bête Et la belle n’est jamais sage Quand tu diras que c’est ma faute Que je n’ai jamais su t’aimer Au diable toi et tes apôtres Je m’en vais Et ce qui perle sur mon front Gouttes de pluie, gouttes de froid Donne des ailes, donne dont L’envie de m’éloigner de toi Et mes larmes, et mes armes Sont ma peine, ma peine plus que la haine Et mes larmes, mes larmes Dieu que j’ai mal Et tournent, et tournent dans ma tête Les images du long métrage Où tu es belle et moi la bête Et la belle n’est jamais sage Quand tu diras que c’est ma faute Que je n’ai jamais su t’aimer Au diable toi et tes apôtres Je m’en vais Je m’en vais Je m’en vais Et tournent, et tournent dans ma tête Les images du long métrage Où tu es belle et moi la bête Et la belle n’est jamais sage Quand tu diras que c’est ma faute Que je n’ai jamais su t’aimer Au diable toi et tes apôtres Je m’en vais Je m’en vais

LUC BESSON – VALERIAN ET LA CITÉ DES MILLE PLANÈTES – PREMIÈRE BANDE ANNONCE…

valerianDans les années 70, une bande dessinée regroupait des fans qui attendaient chaque épisode avec impatience : Valerian et Laureline scénarisée par Pierre Christin et dessinée par Jean-Claude Mézières. C’est cette BD que Luc Besson a décidé d’adapter au cinéma. C’est donc à une super- production qu’il faut s’attendre un vrai blockbuster à  l’américaine !! Luc Besson a adapté, principalement le sixième album, L’Ambassadeur des Ombres, paru en 1975.

En 2740, Valérian et Laureline sont deux agents spatio-temporels. À bord de leur vaisseau, l’Intruder, ils sillonnent l’espace et le temps afin d’accomplir les différentes missions que leur confie le Pouvoir Central. Cette nouvelle aventure les mène sur la station orbitale Alpha qui abrite 17 millions d’individus venant des quatre coins de l’univers. Près de 8 000 espèces y échangent leurs connaissances, leurs technologies et leurs pouvoirs. Le pire endroit pour mener une enquête…

Le réalisateur a choisi le mannequin Clara Delevingne pour interpréter Laureline et Dane Dehaan pour Valerian. Rihana y aura également un (petit) rôle. On espère retrouver le Luc Besson du « Cinquième Elément » qui avait su , magistralement, revisiter les thèmes de la science-fiction. Il faudra attendre jusqu’au 26 juillet 2017 pour voir le résultat ! En attendant, on peut toujours profiter de la première bande-annonce…

LEONARD COHEN EST MORT – UN GÉNIE DE LA CHANSON NOUS A QUITTÉ.. SO LONG LEONARD ….

Canadian singer and poet Leonard Cohen is pictured on January 16, 2012 in Paris. Leonard Cohen's new album "Old Ideas" will be released in France on January 30. AFP PHOTO / JOEL SAGET (Photo credit should read JOEL SAGET/AFP/Getty Images)

Quelle semaine ! Quelle année !! Après le choc de l’élection de Donald Trump, voici encore une bien triste nouvelle.. Leonard Cohen est mort à l’age de 82 ans. Artiste légendaire, artiste engagé, poète, chanteur tout simplement… On a tous en nous des chansons de cet artiste qui ont marqué le cours de notre vie… Que ce soit interprété par lui ou par les 1500 chanteurs qui les ont reprises. Hallelujah en est l’exemple même puisque très souvent on ne présentait plus cette chanson comme étant une création originale de Leonard Cohen…

Il venait de publier son quatorzième album, « You want it darker »… au titre prémonitoire…

Mais le meilleur hommage que l’on puisse lui rendre, c’est d’écouter, encore et toujours, ses chansons magiques…

 

 

UNE DRÔLE DE GUEULE DE BOIS…

clinton

Se réveiller avec la gueule de bois, celle des matins où la nuit fut arrosée et festive… Et se rappeler en ouvrant les yeux que l’on n’a pas bu une goutte d’alcool… Non, juste une gueule de bois, un gout amer dans la bouche après les résultats des élections présidentielles américaines… Toute la nuit, avoir espéré un retournement de tendance pour arriver, au bout de la nuit, sur le coup de 8h30 à l’annonce de la victoire du candidat républicain (je n’écrirai pas ton nom sur ce blog) Un candidat à l’exact opposé du président actuel. Xénophobe, sexiste, grossier, son mandat ne se présente pas sous les meilleurs auspices…

Mais je veux,ici et maintenant, redire l’amour que je porte à ce pays… Et qui n’a pas disparu depuis ce matin… Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain… Ce pays reste magnifique et cher à mon cœur ! On peut faire confiance à ses artistes, ses réalisateurs, ses écrivains, ses chanteurs…  et ses démocrates pour relever le défi…

This is the end … et en même temps cela doit être un nouveau commencement…

VINCENT DELERM – A PRÉSENT – TOUT SIMPLEMENT MAGNIFIQUE !!

delermAlors, bien sûr, vous n’entendrez pas Vincent Delerm sur les radios « périphériques », vous ne l’entendrez pas dans les émissions de « variétés » du samedi soir à le télé, bien sûr il faut faire faire l’effort de l’écouter, de profiter de cette nostalgie joyeuse… Car cet album est emprunt de nostalgie, de mélancolie mais le génie de l’écriture de Vincent Delerm fait que cela reste toujours léger, plein d’humour et de légèreté… On a l’impression d’assister à des saynètes proches du cinéma ou de la bande dessinée… Après l’album (réussi !) de Julien Doré et avant celui de Vianney, cet album fait honneur à le chanson française dans ce qu’elle à de meilleur ! Des textes ciselés et émouvants, une orchestration changeante à base de violons et d’un piano triste… Il y a même un duo avec Benjamin Biolay : « Les chanteurs sont toujours les mêmes », un régal !!!

Vous aurez compris que j’ai adoré ce disque, que je vais écouter en boucle dès maintenant !