FRANCK THILLIEZ – ATOM[K]A – DU FEU NUCLÉAIRE AU FROID MORDANT !

atomkaFranck Thillliez  a crée un « couple  » de policiers que l’on retrouve dans plusieurs de ses romans :

On découvre Lucie Henebelle dans La Chambre des morts, on la retrouve dans La Mémoire Fantôme. Pendant qu’elle officie dans le Nord, Franck Sharko enquête sur Paris dans Train d’enfer pour ange rouge puis il revient dans Deuil de miel. Les deux héros vont se croiser dans un superbe diptyque qui est paru aux éditions Fleuve Noir : Le Syndrome E (octobre 2010) puis Gataca (avril 2011).

Ils sont, ici, confrontés à une enquête particulièrement difficile :

Lucie Henebelle et Franck Sharko, policiers dans la fameuse section criminelle du 36, Quai des Orfèvres, tentent de se remettre d’un drame qui a failli les séparer. Ils essaient de faire un enfant, en vain. Et à quelques jours de Noël, ce qui les attend est loin d’être l’annonce d’un heureux événement. À l’heure où tout le monde rentre se réchauffer, le froid, la mort et les souvenirs maudits guettent.
Une affaire d’envergure démarre alors. Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort de froid, enfermé dans son congélateur. Sa collègue et amie a disparu, alors qu’elle enquêtait sur un gros dossier dont personne ne connaît le contenu.
Sa seule trace est son identité griffonnée sur un papier, détenue par un enfant errant, très malade, aux organes déjà vieillissants. En parallèle, une ancienne affaire de femmes enlevées refait surface : des victimes jetées vivantes mais inconscientes dans des lacs quasi gelés, et secourues in extremis par des coups de fil mystérieux à la police.
Tandis que l’enquête s’accélère, Sharko est confronté à de vieux démons. Une ombre évolue dans son sillage, jouant avec lui de manière dangereuse, et semblant particulièrement lui en vouloir. Un duel secret et cruel s’engage alors, détruisant le flic à petit feu.

C’est toujours un plaisir de retrouver ces héros du quotidien au fil des livres… On retrouve aussi le style et les thèmes chers à Thilliez, comme il existe des films d’horreur, cet auteur a su créer un genre nouveau, le polar horrifique…  Car dans ce nouvel opus, il faut parfois avoir le cœur bien accroché pour poursuivre la lecture. Mais, malgré tout, on dévore le livre avec passion, avalant ses 600 pages en un temps record !

 

 

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :