WENDY WALKER – TOUT N’EST PAS PERDU – DES TROUS DANS LA MÉMOIRE…

walker-tout-pas-perduUn roman policier passionnant, dans tous les sens du terme… On entre dans ce livre de manière tout à fait classique… Un viol a eu lieu, la victime est une jeune fille, on devine alors que le centre de l’intrigue sera la recherche du violeur. Mais pas du tout ! L’intelligence et la virtuosité d’écriture de cette auteure fait de la lecture de ce « polar », une expérience inédite… L’histoire, d’abord, classique donc :

Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée. Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, tous lui confient leurs pensées les plus intimes, laissent tomber  Comme elle dit elle-même dans une interview, si j’étais concernés que choisirais-je pour moi-m^me masque en faisant apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles. Parmi eux, Charlotte, la mère de Jenny, et Tom, son père, obsédé par la volonté de retrouver le mystérieux agresseur.

Le cœur du récit est donc ce traitement médicamenteux qui permet d’oublier un évènement traumatique. ou plutôt de ne pas le mémoriser ce qui est tout à fait différent. L’auteur raconte que l’idée de ce livre lui est venue après la lecture d’un article du New York Times sur l’usage de la morphine dans le traitement des trounles post-traumatiques et sur le fait que cela pourrait être appliqué aussi bien aux soldats blessés sur le champ de bataille qu’aux victimes d’autres traumatismes tel que le viol. Wendy Walker s’est donc emparé de cette avancée scientifique pour extrapoler at nous livrer ce thriller qui fait froid dans le dos… Comme elle le dit  dans une interview :  » Que choisirais-je pour moi-même ou pour une personne chère ? Choisirais-je de ma souvenir ? Ou choisirais-je d’oublier ? ».

La forme du récit est aussi tout à fait originale, le narrateur est psychiatre, il connait donc toutes les pensées intimes des personnages qu’il voit en consultation. Le récit nous propose  l’histoire racontée par  le praticien mais aussi les fragments de ce que les protagonistes ont raconté en analyse, ce qui crée une sorte de puzzle romanesque.

Même si le début de la lecture perturbe et demande une assez grande attention, petit à petit, on est passionnée par cette histoire et on ne peut plus lâcher ce livre…

Wendy Walker est une auteure américaine, avocate de formation, Ce livre est son premier publié en France. Les droits cinéma ont déjà été achetés par la Warner Bros et l’équipe de production de « Gone Girl ».

Un grand merci aux Editions Sonatine qui ont permis à Quincaille Culture de partager ce roman avec vous…

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :