ALEJANDRO GONZALEZ INARRITU – THE REVENANT – ATTENTION CHEF D’ŒUVRE !!!

the_revenantAprès le western de Quentin Tarantino, « Les Huit Salopards« , voici celui d’Inarritu (qui sort demain en salles)… Ils ont en commun des espaces enneigés immenses et la violence… Mais c’est à peu près tout ! Tarantino, avec son génie de la mise en scène, orchestrait un huis-clos étouffant, Innaritu, lui nous entraîne dans la nature sauvage et glacée… L’histoire de ce western hors norme tient presque dans son titre « The Revenant », le revenant, car c’est bien à une histoire de revenant que l’on va assister…

Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir.

Seul, armé de sa volonté et porté par l’amour qu’il voue à sa femme et à leur fils, Glass entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l’homme qui l’a trahi. Sa soif de vengeance va se transformer en une lutte héroïque pour braver tous les obstacles, revenir chez lui et trouver la rédemption.

L’histoire est simple et inspiré de faits réels racontés dans  le roman de Michael Punke, qui porte le même nom.

Trois choses font de film une oeuvre parfaitement réussie :

  • les décors qui sont somptueux du début à la fin du film… Le réalisateur a refusé de tourner en studio ou d’utiliser des effets spéciaux; et cela donne un réalisme époustouflant aux prises de vue… La majorité des scènes se passent dans la neige et la glace et parfois on se prend à frissonner pour le héros lorsqu’il plonge dans les eaux glacées…
  • l’interprétation de Leonardo Di Caprio est juste et convaincante… Il est seul une bonne partie du film et il n’a donc que son corps, son visage pour s’exprimer et il le fait de manière fantastique.. On souffre avec lui, on survit avec lui, on se venge avec lui… Pour moi, c’est, sans conteste , le meilleur rôle de sa carrière… Peut-être, enfin, un Oscar pour lui ? A noter aussi la performance de Tom Hardy dans le rôle du « méchant » !
  • la mise en scène est très particulière car elle met le spectateur eu centre de l’action. Surtout dans les scènes, au début du film, où les indiens attaquent le campement, le résultat est parfait… Inarritu confirme qu’il est un grand réalisateur. Lui aussi est en course pour un Oscar !

Le film est aussi une ode à la nature, une sorte de poème lyrique à ces contrées sauvages et dangereuses. Mais qui sont d’une beauté à couper le souffle…

Vous aurez donc compris que j’ai aimé ce film ! Aimé n’est d’ailleurs peut-être pas le mot juste tant ce spectacle de plus de trois heures transporte et réjouit !

C’est d’ailleurs le seul petit bémol, la durée de trois heures est un peu longue, même si l’on ne s’ennuie guère…

Alors un conseil : foncez voir ce film, vous ne le regretterez pas et vous comprendrez la razzia qu’il va faire aux Oscars !!! (c’est dimanche, le 28 février !!)

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :