ALEX GARLAND – EX MACHINA – BRILLANT ET INTELLIGENT !

ex_machinaCaleb, 24 ans, est programmateur de l’une des plus importantes entreprise d’informatique au monde. Lorsqu’il gagne un concours pour passer une semaine dans un lieu retiré en montagne appartenant à Nathan, le PDG solitaire de son entreprise, il découvre qu’il va en fait devoir participer à une étrange et fascinante expérience dans laquelle il devra interagir avec la première intelligence artificielle au monde qui prend la forme d’un superbe robot féminin.

Ce scénario paraît assez classique à la lecture…Et pourtant, le réalisateur britannique, Alex Garland, en a fait un film passionnant et ancré dans la mythologie des robots… Car de « Balde Runner » à « I Robot », en passant par « AI » de Spielberg ou plus récemment « Choppie », les robots ont hanté bien des films de science-fiction… Ce n’était d’ailleurs que le prolongement et l’adaptation de grands romans de Philip K. Dick  ou Asimov…

On plonge ici dans un film qui distille une angoisse réelle… Le héros, programmateur génial, est transporté par hélicoptère, dans un endroit cauchemardesque. Une maison souterraine sans fenêtre et ressemblant presque à une prison… On comprend vite qu’il s’agit d’empêcher les androïdes de s’échapper. Car plus que de robots, c’est d’androïdes dont il faut parler ici. Un robot remplace l’homme dans une tâche, souvent difficile, sans que son apparence soit valorisée. Un androïde remplit au mieux les fonctions humaines en lui ressemblant au maximum… Et dans ce film, les androïdes sont féminines et séduisantes… Ce qui va entraîner des interactions que l’on n’avait jamais vues dans un film de science-fiction… Après le célèbre titre de K. Dick  » Les robots rêvent-ils de moutons électriques ? », on arrive ici à  » Peut-on tomber amoureux d’une androïde ? »… Le film aborde d’ailleurs des thèmes assez philosophiques… Qui sommes-nous ? Qu’est ce qu’être humain ? Une scène fantastique nous montre le héros s’entaillant le bras avec un couteau pour vérifier qu’il n’est pas artificiel ! On retrouve aussi les thèmes chers à Stephen Hawking, sur l’autonomie et la suprématie de l’intelligence artificielle (voir l’article récent sur Choppie !).

Il faut dire que la réalisation est à la hauteur des projets. les « robots » sont assez réalistes pour que l’on oublie rapidement tous les effets spéciaux… Le décor est partie prenante du film, traduisant parfaitement la claustrophobie qui gagne le héros… Les acteurs sont parfaits… On retrouve Oscar Isaac (vu dans  Inside LLewyn Davis des frères Cohen), inquiétant dans son rôle de manipulateur… L’androïde « Ava » est aussi extraordinaire dans tous les sens du terme… On arrive à penser qu’elle est réellement un robot… Un grand bravo à l’actrice Alicia Vikander qui l’interprète. Les effets spéciaux sont, évidemment, très présents, mais jamais pesants ou envahissants comme c’est le cas dans beaucoup de « blockbusters »  actuels…

Bref, vous aurez compris que j’ai adoré ce film… Un film qui s’insère parfaitement dans la lignée des meilleurs film de genre…

(Le film sort en salles le 3 juin; j’ai eu la chance de le voir en « avant-première » et impatient de vous faire part de mon enthousiasme !)

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :