OLDIES BUT GOODIES – THE MOODY BLUES – NIGHT IN WIGHT SATIN –

night_in_white_satinC’était l’époque où les vrais slows existaient… C’était juste avant mai 68… Et ce slow est resté dans l’histoire, indémodable, toujours aussi envoûtant. Car ce groupe, les Moody Blues, a été parmi les premier à mélanger de la musique classique à leurs morceaux. Créé en 1964, c’est en 1967, dès leur second album « Days of future passed » que le groupe va innover en intégrant du classique à leurs morceaux.. C’est dans cet album, au demeurant magnifique, que l’on trouve « Nights in white satin », leur plus grand tube qui les fera connaître . Dans ce morceau, Justin Hayward, le chanteur et auteur, n’hésite pas à utiliser les violons et la flûte traversière.

Ce titre traversera l’histoire de la musique de reprises en reprises jusqu’à celle, magnifique, d’Alain Bashung, sur l’album « Osez Joséphine ».

 

Publicités
  1. En lien avec les particules élémentaires! ce morceau phare est joué pendant la pièce de Gosselin!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :