CESARS 2015 – LE PALMARES – LA JEUNESSE PREND LE POUVOIR …

césars2015

Encore un marathon télévisuel, le deuxième en une semaine après les Victoires de la Musique… Heureusement Edouard Baer a joué son rôle avec classe, tact et humour mais, vraiment quatre heures de remises de récompenses, c’est beaucoup trop !

Alors, Timbuktu a été le grand gagnant sans grande surprise. (7 Césars !).. les deux « Saint Laurent » sont repartis quasiment bredouilles… Mais la satisfaction vient du coup de jeune des césars décernés aux actrices et acteurs  : Pierre Niney pour Yves Saint Laurent (plus jeune acteur jamais récompensé  à 25 ans !), Adèle Haenel pour Les Combattants  (26 ans) sont les nouveaux visages de ce « nouveau » cinéma français. On peut y ajouter Kevin Azaïs (Les Combattants) et Louane Emera (La Famille Bélier ) qui en sont aussi l’illustration. L’actrice américaine Kristen Stewart, 24 ans, est devenue la première Américaine à remporter un César, pour son second rôle dans « Sils Maria » d’Olivier Assayas. Une grande satisfaction pour Mommy, meilleur film étranger qui consolera peut-être Xavier Dolan de ne pas avoir été nommé aus Oscars…

Et puisqu’il faut parler des incompréhensions : pourquoi Lucy de Luc Besson est-il absent, totalement absent de cette soirée …??

Meilleur acteur: Pierre Niney dans Yves Saint Laurent 

Meilleure actrice: Adèle Haenel pour son rôle dans Les Combattants

Meilleure réalisation et meilleur film : Abderramhane Sissako pour Timbuktu

Meilleur espoir féminin: Louane Emera dans «La Famille Bélier»

Meilleur espoir masculin: Kévin Azaïs dans «Les Combattants»

Meilleur acteur dans second rôle: Reda Kateb pour «Hippocrate»

Meilleure actrice dans un second rôle: Kristen Stewart dans «Sils Maria»

Meilleur premier film: «Les Combattants» de Thomas Cailley

Meilleur film étranger:  «Mommy» de Xavier Dolan

Meilleur film d’Animation: «Minuscule – La vallée des fourmis perdues»

Meilleur son: Philippe Welsh, Roman Dymny et Thierry Delor pour «Timbuktu»

Meilleure photo: Sofian El Fani pour «Timbuktu»

Meilleur documentaire: «Le sel de la terre» de Wim Wenders et Julian Salgado

Meilleure adaptation: Cyril Gely et Volker Schlöndorff pour Diplomatie

Meilleur montage: Sonia Ben Rachid pour Timbuktu

Meilleur court métrage: La Femme de Rio

 

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :