THOMAS CAILLEY – LES COMBATTANTS – AMOURETTE CHEZ LES SCOUTS….

les_combattantsTout d’abord, rectifier une erreur à propos de ce film, non ce n’est pas une « comédie », non ce n’est pas « la comédie que le cinéma français attendait », comme l’on écrit certains critiques… Ce n’est pas une comédie car on ne rit pas dans ce film, on sourit parfois, mais on ne rit pas… Et pourtant, je suis bon public ! Cela posé, dans quelle catégorie faut-il donc ranger ce film ? Une comédie romantique ? Non, car bien qu’il y est une histoire « d’amour », rien de romantique dans tout cela… Un film de survie, non car à côté de « 127 heures », ces combattants-là se limitent au camp scout ! Et c’est là que le film pêche, car on sent le réalisateur, pour son premier film, hésiter entre plusieurs genres, plusieurs styles, sans jamais choisir son camp, ce qui, au final donne un film bancal et jamais abouti… Le synopsis est assez simple :

A la mort de son père, Arnaud (Kevin Azais) reprend avec son frère aîné l’entreprise familiale d’abris de jardins. Le garçon modérément motivé voit son été prendre un tournant décisif lorsqu’il fait la connaissance de Madeleine (Adèle Haenel), une fille de son âge rompue aux techniques de survie, qui se prépare pour la fin du monde. Quand il apprend que la survivaliste participera à un camp de l’armée d’une durée de deux semaines, Arnaud, qui en est tombé amoureux, s’inscrit à son tour. Or, au cours de l’entraînement militaire, le jeune homme se débrouille mieux que sa farouche partenaire, ce qui provoque un affrontement entre eux. Quittant le camp, où il a l’impression de perdre son temps, Arnaud est bientôt rejoint par une Madeleine assagie. Ensemble, ils s’enfoncent dans le bois, où les principes de survie de la jeune fille subissent l’épreuve de la réalité…

La seule vraie bonne surprise de ce film c’est la qualité des deux acteurs principaux. Adèle Haenel et Kevin Azais sont parfaits dans leur rôle et donnent une grande sincérité à leur interprétation. Avec une mention particulière pour Adèle Haenel qui est stupéfiante dans le rôle de cette adepte de la théorie de l’apocalypse super-entrainée et super musclée… Tous les deux sont d’ailleurs nominés aux Césars.

Bref, un film sympathique mais assez inabouti…

 

 

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :