JEFFREY SMART – UN PEINTRE AUSTRALIEN ENTRE RÉALISME ET SURRÉALISME…

smart1

Je suis tombé complètement par hasard sur les peintures de Jeffrey Smart au hasard de recherches sur internet… Je suis resté médusé par ses compositions qui allient réalisme et surréalisme. Il en émane une poésie indiscutable… Ses influences sont à chercher chez les surréalistes, bien sûr, Dali et Chirico par exemple.

Jeffrey Smart a étudié la peinture en Australie de 1937 à 1941, puis à l’Académie de Montmartre sous Fernand Léger en 1949. Ses toiles, le plus souvent des scènes urbaines, à la fois réalistes et surréalistes et « empreintes de mélancolie », sont exposées en Australie et à l’étranger à partir des années 1950.

En 1964, il quitte l’Australie et s’installe de manière permanente à Arezzo, en Italie, . . . Suite à son décès en 2013, le premier ministre australien salue ses représentations « de la vie contemporaine austères et sans sentimentalisme », et sa « carrière longue et remarquable qui l’a placé au devant de la scène » culturelle australienne.

smart2

smart3

smart5

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
  1. … belle découverte, j’aime ! merci !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :