CHRISTOPHER NOLAN – INTERSTELLAR – LA TETE DANS LES ETOILES…

interstellarAujourd’hui, il est de plus en plus rare de sortir totalement enchanté d’une salle de cinéma… Enchanté dans le sens premier du terme : heureux, charmé, ravi… Et ici, Christopher Nolan réussit ce tour de force de nous enchanter avec un film de science-fiction. La précision est d’importance, car dès le début du film et tout au long de l’histoire les références au genre, explicites  ou pas, sont nombreuses; les monolithes  de « 2001, l’odyssée de l’espace » de Kubrick (ici des robots !!), les « couchettes » aquatiques de la saga Alien qui permettent de voyager longtemps dans l’espace, Planète Interdite… Et je dois en oublier beaucoup ! Mais ce film n’est pas un catalogue de références, mais bien un film d’auteur. Interstellar est un film maîtrisé, abouti et poétique !

Le scénario, très habile et très simple dans ses prémices est d’une grande qualité… Il mêle quasiment tous les thèmes chers aux auteurs de science-fiction : la Terre devient inhabitable et l’humanité est condamnée, le voyage dans l’espace et ses contraintes temporelles, le paradoxe temporel cher à Einstein, l’exploration de nouvelles planètes plus ou moins habitables ( ah cette planète et ses vagues de plusieurs kilomètres de haut !!). Nolan y ajoute un thème, sûrement plus personnel, sur les rapports familiaux et principalement sur cette histoire incroyable entre le père et la fille….

Tout cela resterait théorique ou abstrait sans la réalisation exceptionnelle de Christopher Nolan. Des premières secondes du film jusqu’au générique de fin, on est littéralement collé à son fauteuil, certaines scène coupant réellement le souffle ! J’ai eu la chance de voir le film dans une salle « Imax », ce qui accentuait ces effets stupéfiants.

Il faut ajouter que tout est parfaitement réussi dans le film.

L’interprétation des acteurs est parfaite. Matthew McConaughey est impeccable dans le rôle de ce père qui va se révéler un héros de la conquête spatiale, passant en quelques secondes du cultivateur écolo au pilote de navette. Anne Hattaway, brillante scientifique, se retrouve au cœur de l’aventure, véritable héroïne au sens antique du terme, bien loin de la jeune journaliste qu’elle jouait dans « Le Diable s’habille en Prada »… Il faut aussi signaler des seconds rôles plein d’épaisseur et joués par de grands acteurs : Matt Damon, Michaël Caine, Jessica Chastain, Casey Affleck, John Lithgow….

Les décors sont parfaits, de la Terre en proie à des terribles tempêtes de poussière aux différentes planètes explorées… L’intérieur des vaisseaux spatiaux et des différentes « navettes » sont extrêmement soignés, loin des décors parfaits de l’Enterprise dans Star Trek !!

La bande-son est aussi une partie importante de la réussite du film… Que ce soit la musique ou les effets sonores liés aux différents vaisseaux, cette bande-son colle parfaitement aux images et cloue littéralement le spectateur sur son fauteuil !

Après « 2001, l’Odyssée de l’Espace », « Alien », « Avatar », Christopher Nolan avec « Insterstellar, vient de réaliser un film qui deviendra, à n’en pas douter, un futur classique du cinéma de science-fiction. Fils spirituel de Steven Spielberg et de Stanley Kubrik, Nolan renouvelle et modernise le genre avec brio !

Publicités
  1. J’ai aussi trouvé ce film très adroitement mené, malgré quelques longueurs (l’inévitable bagarre). Je ne suis pas fan du genre, mais la trame est plutôt passionnante.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :