MATT REEVES – LA PLANETE DES SINGES, L’AFFRONTEMENT – DES BONS ET DES MECHANTS…

583829020-la-planète-des-singes-laffrontementCela va faire bientôt cinquante ans que ces singes hantent notre imaginaire, c’est, en effet, en 1968 que Franklin J. Schaffner a réalisé le tout premier épisode,avec Charlton Heston, d’après le livre de Pierre Boulle . Puis il y eut quatre suites directes de 1970 à 1973. Ensuite, Tim Burton livra, en 2001, sa vision sans aucune référence aux films précédents. Ensuite, à partir de 2011 ce sont des « préquels » qui sont produits : d’abord « La Planète des singes : Les Origines » en 2011, puis aujourd’hui « La Planète des Singes : L’Affrontement »

On retrouve donc avec plaisir tous les ingrédients de l’histoire que l’on avait laissé lorsque les singes, après s’être révoltés, quittaient San Francisco. C’est dons la suite logique du premier épisode des « prequels » :

Dix ans ont suffi à la grippe simienne pour décimer une grande partie de l’humanité. Dans les ruines de San Francisco, un groupe de survivants tente de rétablir le contact avec le monde extérieur. Il leur faut pour cela avoir accès à un barrage hydroélectrique, en plein cœur de la vallée environnante, territoire des singes. Ces derniers, menés par César, se méfient des hommes. L’équilibre fragile est perturbé, et la peur mène inévitablement les deux camps à s’affronter…

J’avais peur d’être déçu en allant voir ce septième film de la série, car il me semblait que le scénario allait devoir s’étioler… Mais non, finalement, l’histoire se tient (encore !) et le film se laisse voir sans déplaisir… L’accent est mis sur les luttes entre « faucons  » et « colombes » dans les deux camps, humains et singes et même si cela peut paraître caricatural, la référence à l’actualité brûlante est assez ironique même si elle est fortuite !

L’intérêt du film réside aussi dans la façon dont les singes sont « animés » à l’écran; leur donnant une vie et une réalité extraordinaires. Le chef des singes « César » est criant de vérité et on en oublie presque, à la fin, qu’il n’est pas un singe !!!

Évidemment, l’affrontement final ne sera pas définitif et laissera la place à une seconde suite du premier « prequel », donc à un huitième film !!

Alors oui, c’est un « blockbuster », oui, c’est un film d’été, oui,c’est hollywoodien mais je trouve que c’est plutôt une réussite…

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :