DOUG LIMAN – EDGE OF TOMORROW – UNE GUERRE SANS FIN…

edgeEncore un film de science-fiction, après « Transcendance » voici « Edge of Tomorrow »  ! Merci « La Fête du Cinéma »  !! Et un film de science-fiction plutôt bien réalisé et écrit… Le scénario est très malin et bien évidemment rappelle un film culte des années 90… A vous de deviner lequel après avoir lu le « pitch » du film :

Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage (Tom Cruise), qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…

Oui, ça y est ! Vous avez reconnu le scénario de « Un jour sans fin » de Harold Ramis avec Bill Murray où celui-ci revivait sans fin la même journée…Ici, le héros joué par Tom Cruise, est perdu dans une « faille temporelle », infecté par les aliens, et revient au début de sa journée lorsqu’il meurt, tué au combat… comme le dit l’affiche du film  » Live, Die, Repeat » ! Cela pourrait être banal, mais le traitement qu’en fait le réalisateur et très original et parfois même très humoristique…Le héros doit combattre et battre les aliens, il trouve, au fur et à mesure de ses « renaissances » une alliée (Emily Blunt) qui a été, elle aussi, infectée par les aliens mais a perdu son « pouvoir »; chaque fois qu’il meurt, il revient eu point de départ, un peu comme dans un jeu vidéo lorsque l’on repart au début d’un niveau avec une expérience accrue des difficultés que l’on va rencontrer…. Cela est fait avec légèreté  grâce à un montage subtil et intelligent qui évite les répétitions…

Tom Cruise est ici égal à lui-même, ni plus ni moins, sauvant le monde avec élégance et pas mal de testostérone…

Alors, attention, on est ici clairement dans un film de divertissement, mais parfois il est si agréable de céder au divertissement, alors ne boudons pas notre plaisir… Ce qui ne sera pas le cas du film dont je vous parlerai demain, « Under The Skin » qui est plutôt une épreuve qu’un plaisir…

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :