DAVID GORDON GREEN – JOE – UN DRAME AU TEXAS…

joe_grdVraiment une très bonne surprise ! Ce film, passé assez inaperçu à sa sortie, est vraiment la révélation de cette première partie d’année 2014 !  Joe c’est Nicolas Cage, qui abandonne ici les rôles qu’ils endossaient depuis une dizaine d’années (Benjamin Gates et ses suites…) pour retrouver un « vrai » rôle où il peut (enfin !) montrer tout la palette de son talent… Car il est présent du début à la fin du film, présent, quasiment, dans toutes les scènes… Il porte le film mais le film le porte aussi…Le « décor » de l’histoire n’est pas sans rappeler les romans de William Faulkner : le sud des EtatsUnis (ici le Texas), un ex-taulard qui essaye de se réinsérer (Joe / Nicolas Cage), une famille explosée, la violence omniprésente, l’alcool… Et surtout la dureté et la crudité de certaines scènes…L’histoire est assez simple, sinon simpliste :

 Dans une petite ville du Texas, l’ex-taulard Joe Ransom essaie d’oublier son passé en ayant la vie de monsieur tout-le-monde : le jour, il travaille pour une société d’abattage de bois. La nuit, il boit. Mais le jour où Gary, un gamin de 15 ans arrive en ville, cherchant désespérément un travail pour faire vivre sa famille; c’est un enfant malheureux et battu par son père.  Joe voit là l’occasion d’expier ses péchés et de devenir, pour une fois dans sa vie, important pour quelqu’un. . Cherchant la rédemption, il va prendre Gary sous son aile…

Mais ce scénario n’est pas exactement l’intérêt du film, ce qui en fait un (très) bon film, c’est le travail de mise en scène du réalisateur et la performance des acteurs… Si Nicolas Cage est parfait dans ce rôle d’ex taulard qui veut se réinsérer en luttant contre ses démons intérieurs, les autres acteurs sont aussi excellents, en particulier Tye Sheridan qui joue le rôle de Gary et qu’on avait déjà vu dans « Mud« …

Le personnage de Joe restera longtemps dans nos mémoires…Ce personnage presque christique (est-ce du à la barbe que porte Nicolas Cage ?) m’a rappelé une ritournelle du début des années 2000 :

Juste quelqu’un de bien
Quelqu’un de bien
Le cœur à portée de main
Juste quelqu’un de bien
Sans grand destin…

(Enzo Enzo – Juste quelqu’un de bien)

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :