SHARON JONES – ROBIN MC KELLE – KENDRA MORRIS – DE LA MUSIQUE « SOUL » A TOMBER PAR TERRE…

 

Aujourd’hui, pas une , mais trois reines de la « musique soul »… J’adore cette musique et je vous propose trois grandes voix « modernes » pour l’illustrer :

SHARON JONES

JONESSharon Jones, née le 4 mai 1956 à Augusta en Géorgie, est une chanteuse américaine de soul.

Elle n’a commencé sa carrière professionnelle qu’en 1996 et rencontré le succès qu’en 2002 après de nombreuses années de travail comme surveillante pénitentiaire et convoyeuse de fonds.

La musique qu’elle élabore avec sa formation attitrée The Dap-Kings, taillée pour la scène, reprend fidèlement les recettes de la soul et funk de la fin des années 1960 et du début des années 1970, sans synthétiseur ni échantillonnage. Une démarche qui s’inscrit dans celle du label Daptone Records, cofondé par le bassiste du groupe Gabriel Roth et qui publie les disques de la chanteuse.

A noter une reprise de Goldfinger dans « Le Loup de Wall Street »

1. « Retreat! »
2. « Stranger to My Happiness »
3. « We Get Along »
4. « You’ll Be Lonely »
5. « Now I See »
6. « Making Up and Breaking Up (And Making Up and Breaking Up Over Again) »
7. « Get Up and Get Out »
8. « Long Time, Wrong Time »
9. « People Don’t Get What They Deserve »
10. « Slow Down, Love »

ROBIN MC KELLE

Robin-McKelle-coverRobin McKelle (1976 à New York) est une chanteuse de Jazz, Blues, Soul, née Robin McElhatten à Rochester aux États-Unis. Elle est régulièrement comparée à Ella Fitzgerald pour son registre de voix alto et a partagé la scène avec de prestigieux artistes comme Herbie Hancock, Wayne Shorter, Michael McDonald ou Bobby Mc Ferrin. Ses références musicales sont pourtant plus basées autour de Ray Charles, Nina Simone ou encore Donny Hathaway

Deux albums en big band suivis d’un album plus blues/soul music qui est sorti en février 2010, puis un quatrième nettement recentré autour de la soul. Enregistré à Brooklyn au studio G par l’ingénieur Joel Hamilton, il marque un vrai tournant dans la carrière de la chanteuse qui s’oriente vers la musique de ses débuts. L’album suivant Heart of Memphis, paru en janvier 2014, est enregistré dans la capitale du blues et De La Soul en compagnie du producteur Scott Bomar (Isaac Hayes, Al Green, Cyndi Lauper…)

KENDRA MORRIS

kendra-morris-bansheeSoul plus moderne ici, qui se rapproche de la pop…

Ainsi Kendra Morris, dont l’essentiel de Banshee, son délicieux premier album soul-pop, tourne autour d’une rupture. Après des classes en section punk dans un groupe de filles de Floride (Pinktricity), un boulot de serveuse à Manhattan (au Library Bar, avec Lou Reed et Antony Hegarty pour clients !), la voilà qui révèle des talents d’interprète troublante de sensualité revêche. (Les Inrocks)

 

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :